• 01juil

    L’utile et l’indispensable :
    L’approche de la cartographie pour une logique d’urbanisation du SI est une approche à long terme, où il faut pouvoir dégager la notion d’invariant métier, les objets métiers et leur « sens ». L’idéal est de pouvoir disposer d’un méta-modèle avec des couches d’abstractions qui permettent l’indépendance vis-à-vis des plateformes physiques et des modèles de réconciliation/dérivation (on se réfèrera au MDA, Model Driven Architecture, avec le PIM, Platform Independant Model et PDM, Platform Dependant Model). Peu à peu, cette logique nous guide vers une approche plus durable des Systèmes d’Information. Encore faut-il restructurer l’existant en ce sens, et pour le restructurer, comprendre sa « géographie » et ses informations. Où commencer donc dans l’établissement de la cartographie ? Envisager le modèle idéal cible (et s’engager dans une « quête du graal ») ou commencer par répertorier les « traces » déjà existantes, les itinéraires tracés, quitte à ne garder de la route existante que le réellement « signifiant » (qui a un sens sur la durée du moins). Il y a un juste milieu entre vouloir tout cartographier en profondeur et se fixer d’abord des objectifs de « dialogue utile » sur le plus grand périmètre possible pour avancer concrètement. Sauf à se perdre dans la cartographie du détail au détriment de l’usage. Selon les services que doit rendre la cartographie son objectif « d’usage » (son utilité), on la voudra plus ou moins étendue, et on se concentrera sur les informations indispensables à faire apparaitre dans un premier temps pour prendre des décisions. Les cartes devront s’étoffer de l’expérience pratique du parcours, comme autrefois les cartographes mettaient à jour leurs cartes avec le retour des explorateurs (et seulement sur l’ecoumen, le monde connu). Il y a deux « temps » pour établir la carte avec l’indispensable pour qu’elle soit utile dans l’objectif qu’on lui fixe. Celui de la réflexion pour une carte générale (indépendamment de tout voyage/projet), qui devra s’astreindre à ne pas être trop détaillée, celui du parcours pour l’étoffer projet par projet avec ce qui s’avère réellement utile en plus de l’indispensable.
    Le temps comme repère : Si nous voulons utiliser la cartographie du SI pour aller au-delà d’un état des lieux statiques et pour savoir vers où progresser, ou déterminer vers où nous dirige un mouvement, on doit impérativement définir un système de référence. L’évènement pourra sembler différent selon l’emplacement où se trouve l’observateur, et selon les repères qu’il a. Pour décrire le même événement de la même manière, les observateurs devront se mettre d’accord sur le « par rapport à quoi » ils étudient le mouvement. Nous sommes donc ici dans l’approche « physique » et non plus catalogue du référentiel, où l’ »on appelle système de référence, ou référentiel un système de coordonnées muni d’une horloge. » (Hladik, Chrysos). C’est là où des notions telles que le cycle de vie de l’information et le cycle de vie des objets prennent leurs importances. C’est là où la définition « d’indicateurs d’évolutivité» est importante, pour positionner tout ou partie du SI sur une « carte de référence » avec des coordonnés spatiales (des « axes » orientés d’analyse) et temporelles.

    Article entier :« Page précédente Page suivante »

2 Responses

WP_Floristica
  • Cédric Berger Says:

    Je reconnais en Djemil sont ouverture et l’intégration des univers… véritable spécialiste de l’interdiciplinarité.

    Bravo pour ce bel article.

    Il existe un groupe communautaire de « Cartographe d’entreprise (d’Affaires) »
    http://www.b-cartographers.com

    Un voyage à travers des cartes… un ATLAS de l’entreprise.

  • Sabine Bohnké Says:

    En l’occurrence, l’article n’a pas été écrit par Djemil mais par moi-même. Cela dit, l’ouverture, l’interdisciplinarité et l’intégration des univers sont bien des credos que nous partageons au sein de Sapientis.

    Merci pour le lien!

Laisser un commentaire

Avertissement: Les commentaires sont soumis au modérateur ce qui peut retarder leur publication. Il n'est pas utile de les renvoyer dans l'intervalle, merci.